HIS aux collèges de ARUE et MAHINA

20170112_103841

Les membres du bureau du SNES ont reçu, au collège d’Arue et de Mahina, un accueil des plus amicaux. De nombreux collègues sont venus échanger avec nous sur les thèmes du PPCR et de l’état actuel du congé administratif, que ce soit celui que peuvent solliciter les MAD lors de leur départ comme celui que peuvent obtenir les CIMM au bout de trois années.

Après la suppression de l’ITR, la réforme des retraites, les deux congés sont bien menacés aujourd’hui et ont déjà subi l’attaque des financiers de notre administration jusqu’à les rendre l’un et l’autre totalement vides de toute leur substance, la volonté des législateurs qui souhaitaient ainsi maintenir le contact des outremer avec la métropole fait désormais partie des nombreux vœux pieux d’une autre époque. Alors que les fortunes financières augmentent sans vergogne, grâce à la stagnation des salaires et la dégringolade du pouvoir d’achat de tous, l’administration qui n’a ni le pouvoir encore moins la volonté de taxer le capital, gratte sur ses dépenses pour satisfaire au credo des financiers européens. Et il est beaucoup plus facile pour celle-ci de supprimer petit à petit tous les avantages accordés depuis des années par la lutte syndicale que de toucher aux dispendieuses dépenses des corps politiques.

La lutte continue!!!

20170112_104027

Publié dans Accueil, Carrière

CCP Mouvement 2017

Les vendredi 27, lundi 30 et mardi 31 janvier 2017 se tiendront les Commissions Consultatives Paritaires préparatoires pour le mouvement 2017 des personnels certifiés et bi-admissibles.

Le mercredi 1er février se tiendra la Commissions Consultative Paritaire préparatoire pour le mouvement 2017 des professeurs d’EPS.

Les CCP définitives pour ces 3 corps se tiendront le mardi 7 février.

Nous vous tiendrons informés par mail et sms dès la fin des définitives!

Publié dans Accueil, Mouvement

CAPL avancement d’échelon du 25 janvier 2017

La CAPL d’avancement d’échelon 2016-2017 se tiendra le mercredi 25 janvier 2017, à cet effet, veuillez nous faire parvenir au plus vite sur snespf@gmail.com votre fiche d’avancement d’échelon 2016-2017.  Les commissaires paritaires du SNESPF se mobilisent pour suivre votre dossier.

Publié dans Accueil, Carrière, changement d'échelon

PPCR, nouvelles conquêtes!

Dans un Supplément à l’US du 14 janvier dernier, revu et augmenté, les SG du SNES-FSU, F. ROLLET, X. MARAND et C. BARBILLAT souhaitent porter à la connaissance de l’ensemble de la profession les éléments d’appréciation de tous les nouveaux dispositifs avec leur calendrier d’application :

-mesures salariales (attribution de points d’indice aux différents échelons, création d’un nouvel espace indiciaire)

-mesures de carrière (accélération de la classe normale, accès pour tous à la hors-classe, création de la classe exceptionnelle…)

Et de souligner que chacun bénéficiera individuellement d’un gain financier et la profession dans son ensemble d’une revalorisation et d’une amélioration globale de la carrière.

Le dispositif pèche cependant par plusieurs aspects, en proposant notamment un nouveau débouché de carrière trop restreint.

Le SNES-FSU, qui a mené depuis longtemps la bataille de la revalorisation, entend consolider les acquis obtenus pour faire face à toute velléité de les remettre en cause quel que soit le gouvernement mais aussi les faire fructifier pour aller plus loin.

Dès maintenant, il met tout en œuvre pour assurer l’effectivité de cette revalorisation (modalités et volumes élargis de promotion), particulièrement lors des travaux menés en CAP (Commission administrative paritaire) cette année.

Avec le SNES-FSU, toute la profession s’engage pour restaurer l’attractivité de nos métiers et conquérir des gains supplémentaires pour nos salaires et nos carrières !

Vous pourrez lire l’intégralité de ce supplément ici.

Mais aussi tout le dossier PPCR ici, à compléter par la page intox/désintox.

Ou encore le compte rendu du CTM (comité technique ministériel) du 7 décembre 2016 au cours duquel le ministère a présenté les décrets transposant aux personnels d’enseignement, d’éducation et d’orientation de l’Éducation nationale les mesures issues du cycle Fonction publique « PPCR » (Parcours professionnels, carrières, rémunérations).

Vous trouverez de même une page sur la réforme de l’évaluation, sujet toujours non totalement tranché.

Publié dans Accueil

Compte rendu du HCE du jeudi 15 décembre 2016

Le SNES FSU a en déclaration liminaire refusé de valider le PV du HCE du 27 septembre car il est inadmissible de modifier, de tronquer les propos tenus par les élus du personnel et représentants des organisations syndicales de la FSU de façon à en détourner le sens. Déclaration du SNES FSU ici.

Le SNES FSU a également lu la déclaration liminaire du SNUIPP FSU qui à l’issu du HCE du 27 septembre s’est vu retirer son siège en faveur de SE UNSA administration. Le SNUIPP FSU contestant la légalité du procédé (changer la représentativité des représentants, élus en mai 2015, en cours de mandat et en modifiant le mode de calcul de cette représentativité) va donc aller devant les tribunaux. Déclaration du SNUIPP FSU ici.

Le SNES FSU a demandé que la déclaration liminaire du 27 septembre soit remise dans le PV du 27 septembre, que les déclarations liminaires du 15 décembre soient prises en compte et annexées au PV. Mme la ministre a accepté « d’annexer les déclarations liminaires ». M. Morhain, directeur du cabinet, a donc reçu du représentant du SNES FSU, à la fin de la séance, les 2 déclarations liminaires.

Mme la ministre en réponse à la déclaration du SNUIPP a affirmé avoir « suivi la règlementation en vigueur » et avoir respecté « les règles de la démocratie ». C’est M. Provo, de la DGEE, qui est chargé d’expliquer cette nouvelle règle : « les représentants sont nommés dans l’arrêté du 17 novembre 2016 en fonction des résultats du 1er degré, au plus fort reste. Il y a 4 sièges pour le 1er degré, dans le nouveau calcul 3 sièges vont à SE UNSA et 1 siège est transféré au personnel non enseignant soit SE UNSA ».

Vote de l’adoption du PV du 27 septembre : 1 voix contre SNES FSU

A l’ordre du jour du HCE,

  • Le calendrier triennal 2017-2020

En déclaration liminaire de la séance, le SNES FSU rappelait que les OS du second degré avaient proposé une prérentrée des enseignants le vendredi et non le lundi de façon à être en phase avec la prérentrée des enseignants du second degré. USPEP a insisté également sur le fait que la prérentrée un lundi et non un vendredi n’enlevait rien aux 36 semaines obligatoires. En lycée professionnel, pour le SNETAA FO la période des vacances du mois de mai pose le problème des CCF.

Question USPEP : Rapatriement des élèves marquisiens à Tahiti vers leurs îles à la Toussaint n’a pas été fait, pour quelle raison ?

Ministre : effectivement, cela ne fait pas partie des 3 rapatriements prévus mais les fonds alloués par l’état, plus importants vont peut-être faire évoluer les choses.

Analyse : la question de la modification des calendriers scolaires a toujours été présenté par l’administration comme liée à 2 facteurs :

  • Proposer un 3ème rapatriement des élèves internes pendant les vacances de la Toussaint
  • Proposer les mêmes vacances et donc rentrées pour le 1er et le 2d degré.

La question de l’USPEP a permis de rappeler que le 3ème rapatriement ne concerne pas Tahiti mais seulement les autres îles ou atolls entre eux. Tahiti possède le plus grand nombre d’internat et le calendrier s’applique à Tahiti.

Vote calendrier triennal : 3 voix contre SNES FSU, SNETAA FO, USPEP

  • La charte de l’Education :

La Charte de l’Education était à l’ordre du jour, des articles sur le « décrochage scolaire » et sur « la médiation » ont été rajoutés. Ce qui était en jeu : faire passer une « Charte » en loi de pays. En toile de fond, le litige politico-judiciaire entre le Tavini et la majorité, en devenant loi de pays, comme dit en séance, cela fait « tomber le recours d’un membre de l’Assemblée territoriale ».

Suite à la question d’un représentant des APE, en fin CM2 il y a évaluation du niveau A1 dans une langue polynésienne. A la fin de la 3ème, évaluation également. Réponse du VR : validation de ceux qui en 5ème ont fait le choix d’une LV2 est dans le DNB aussi si cette LV2 est tahitien ou reo maohi, il y a validation par évaluation.

Vote Charte de l’éducation à l’unanimité.

  • Questions diverses :
  • IMP : vont-elles être rémunérées ?
  • SE UNSA : mise en place du CHSCT, Mme la ministre répond que des travaux sont en cours, qu’elle a entendu cette demande.
  • Les fonds de l’état annoncés par Mme N.V Belkacem, ministre de l’éducation nationale : plus importants que prévus, 500 000 euros c’est-à-dire 60 millions de plus. Le Secrétaire général du VR a rappelé que la dotation de l’état est de 2,9 Millions d’euros, qu’il y a 3 conventions état pays sur les crédits pour 3 internats (Atuona, extension de celui du LP de Mahina).
  • Au sujet du renouvellement nécessaire des manuels scolaires du 2d degré, suite à la réforme des collèges, l’état prend en charge les manuels de 5ème et 3ème, le territoire ceux de 6ème et 4ème.
  • A l’inquiétude des parents quant à l’absentéisme des « professeurs » Mme la ministre a demandé que les enseignants prennent leurs responsabilités, à rappeler que les HSE de remplacement de courte durée ne sont pas prises par les enseignants. Il s’agit des enseignants du 2d degré, le 1er degré bénéficiant du système de « brigades ». Le SNES FSU a rappelé être contre l’absentéisme mais que ce problème des HSE, déjà évoqué au dernier HCE, montre au contraire que les enseignants ont à cœur les classes sous leur responsabilité depuis le début de l’année, que des classes en plus en milieu d’année viendraient en surcharge, que le refus des HSE de remplacement était le signe du « refus de l’appât du gain », que des remplacements sur des classes d’examen étaient difficiles en raison de la responsabilité des enseignants quant à leurs propres classes. Enfin, le problème des certificats médicaux relevait du médical, qu’il était difficile de demander aux collègues gravement malades, atteints de cancer, d’être présents. Cependant la proposition du SG du VR de mettre en place plus de BMP (de 6 mois) était une solution. Enfin, le SNES FSU a préféré rappeler que dans certains établissements, comme Bora Bora, locaux dont la vétusté est extraordinaire, la chaleur étant extrême dans les classes, ce collège a 5% de taux d’enseignants absents. Qu’au lycée Gauguin des projets sont mis en place à l’internat (soutient scolaire sciences-lettres à 18h-20h).

Tehea Lussan, pour le SNES FSU et SNUIPP FSU.

Publié dans Accueil

PPCR : Revalorisation des salaires et des carrières dans le second degré

Communiqué de presse du jeudi 8 décembre

Le Comité technique ministériel de l’Éducation Nationale (CTM) du 7 décembre était chargé de donner un avis sur les projets de décret portant reconstruction de la carrière des personnels d’enseignement et d’éducation et revalorisation de leurs grilles de rémunération suite aux discussions sur les « Parcours professionnels, carrières, rémunérations » (PPCR) tenues à la Fonction publique.

Le SNES-FSU s’est prononcé en faveur de ces textes car il considère que de nombreuses avancées y ont été obtenues tant sur la restructuration de la carrière que sur l’augmentation des salaires. Il a toutefois porté des amendements et pointé les insuffisances du dispositif.

Cette revalorisation d’ensemble est inédite depuis 1989. Elle constitue une première étape sur laquelle le SNES-FSU entend s’appuyer pour construire de nouvelles mobilisations afin d’obtenir une revalorisation plus ambitieuse de nos métiers, nos salaires et nos carrières. Le SNES-FSU acte aussi positivement la création d’un nouvel espace indiciaire en fin de carrière mais en dénonce les modalités d’accès trop restreintes et demande que l’ensemble des collègues en fin de carrière puisse en bénéficier. Cependant cette revalorisation ne suffira pas, en l’état, à restaurer l’attractivité de nos professions, notamment en début de carrière.

La réforme de l’évaluation des personnels continue de faire débat : le ministère propose un système certes plus transparent et plus égalitaire, mais qui pose de nombreux problèmes quant aux modalités et aux critères d’évaluation retenus. L’évaluation doit être centrée sur le cœur pédagogique du métier, dans le respect du principe de la liberté pédagogique, et non sur des activités périphériques du métier.

Ces textes ont été approuvés par 11 voix pour (6 FSU, 4 UNSA, 1 CFDT) et 4 contre (2 FO, 1 SNALC, 1 CGT). Ils seront ensuite complétés par des arrêtés portant notamment sur les modalités et les critères d’évaluation des personnels, sujets non traités dans les décrets. À la demande expresse du SNES-FSU, le CTM sera consulté sur ces arrêtés.

Frédérique ROLET – Secrétaire générale Xavier MARAND – Secrétaire général adjoint

 

Publié dans Accueil

MAD-RAD : la fin des arrivées en trombe et départs en catastrophe

Lors d’une audience avec le vice recteur de Polynésie et son secrétaire général, le vendredi 2 décembre dernier, à laquelle ont assisté les représentants de la FSU (SNEP et SNES-PF) et du SNETAA FO,  la question des dates d’arrivée des personnels MAD de le Polynésie et de départ de ces mêmes personnels RAD a été débattue

En effet, la FSU a attiré l’attention de M. le Vice-Recteur sur le fait que l’arrivée des MAD très tardive, voire même après la date de rentrée des classes, était délétère : les collègues se retrouvaient jusqu’à présent dans des situations humaines, professionnelles et familiales compliquées, et l’année scolaire commençait mal pour eux. Or dans de telles conditions, et surtout dans les établissements difficiles, la prise en main des classes était compliquée, la qualité de l’enseignement diminuée malgré les efforts des collègues. Comment accomplir correctement sa mission de service public dans de telles conditions ? Personne n’en tirait bénéfice…

De même, de nombreux RAD ont très mal vécu par le passé le fait de monter dans l’avion du retour le jour même de la fin de l’année scolaire… Il leur semblait « être jetés dehors après avoir été utilisés », selon l’expression de certains.

Nos arguments ayant convaincu l’administration, à partir de cette année il a été entériné que :

Pour les RAD : les retours vont s’échelonner du 29 juin au plus tôt (et non le 28, dernier jour de l’année scolaire), jusqu’au 14 juillet.

NB : pour les enseignants de surveillance aux examens ou ayant des enfants susceptibles de passer un examen : s’adresser au vice rectorat afin de demander un départ différé.

Pour les MAD : à partir de la rentrée 2017 les dates d’arrivée s’échelonneront du 28 juillet 2017 au 8 août 2017, avec un minimum de 48 à 72 heures avant la date de pré rentrée scolaire qui aura lieu le 11 août 2017. La réunion de présentation au vice rectorat aura lieu le 8 août 2017.

En outre, pour connaître le montant de la participation au prix du billet d’avion (20 %) un simple mail sur la boîte structurelle MAD ou RAD 2017 permet une réponse détaillée du montant de la participation de chaque agent.

Il s’agit bien là d’une réelle avancée, positive pour les enseignants comme pour les élèves de Polynésie Française.

Publié dans Accueil

Procédure RAD, petite précision

 

Chers collègues RAD,

Le Vice recteur vous informe que vous n’avez pas besoin d’envoyer de dossier papier à la DGEE pour la prise en charge de l’IFCR avec les pièces justificatives, contrairement à ce qui est écrit sur le courrier du 3 novembre.

 

Publié dans Accueil

MAD rentrée 2017, rappel…

Chers collègues, si vous participez au mouvement MAD pour la rentrée 2017, ne manquez pas de nous envoyer votre fiche syndicale par mail à l’adresse snespf@gmail.com  accompagnée de toutes les pièces que vous jugerez nécessaires. Nous suivrons attentivement votre dossier.

Fiche syndicale à télécharger ici

Publié dans Accueil

Mutations intra académiques

Chers collègues, veuillez prendre connaissance de la nouvelle procédure à suivre concernant les mutations intra académiques (ou mut’ internes) comme indiqué dans la note de service de la DGEE du 17 novembre 2016:   les candidats  sont invités à remplir  avec le plus grand  soin la fiche de candidature en se connectant à l’adresse suivante:  http://mutint.education.pf

 1)   L’identifiant de connexion est le NUMEN (Numéro  éducation nationale  sur 13  caractères)

 2)   Le mot de passe de première  connexion est :   DgEeO 1

Attention il  vous  sera  demandé   de personnaliser  votre  mot de passe  dès  la  première connexion.   Une  fois  le  mot  de  passe  modifié,   il  faudra  vous  connecter à  nouveau   en utilisant ce nouveau  mot de passe.

 3)   Après validation,  il convient  d’imprimer la demande et de la signer

4) Cette fiche doit être remise au chef d’établissement pour avis

5) Puis transmise à la DGEE (Direction Générale de l’Education et des  Enseignements) au ^lus tard le 14 décembre 2016

Veuillez trouver ici, les informations dont vous aurez besoin pour remplir votre dossier de candidature:

Liste des postes susceptibles d’être vacants pour la rentrée 2017

Barème de mutation

Codes établissements

Publié dans Accueil

Livret d’accueil

Archives