Stratégies mutations intra : retour sur le stage du 19 mars

Christophe Georget, secrétaire adjoint et commissaire paritaire national a donné de nombreuses informations aux collègues syndiqués qui préparent leur retour dans leur académie d’origine ou qui viennent d’obtenir des postes à l’étranger. De nombreuses questions ont pu être abordées : stratégies de mutations, documents à conserver, date des derniers paiements, mutations simultanées, commissaires paritaires des académies d’origine à contacter, congé administratif, déménagement… Le SNES PF reste à l’écoute des collègues syndiqués même après leur départ.

Réponse de F. Rolet aux leçons de syndicalisme d’un IPR

Secrétaire nationale du SNES-FSU, Frédérique Rolet répond aux propos d’un IA IPR du Vice Rectorat mécontent de la (op)position des élus du SNES Polynésie dans la gestion des mises à disposition pour le mouvement 2014. Les commissaires paritaires du SNES, fonctionnaires d’état et élus majoritaires du personnel du second degré, ont une fâcheuse tendance à respecter la convention Etat Territoire, à appliquer un barème voté et équitable, à s’opposer aux avis défavorablement opaques des IPR et finalement à défendre l’intérêt du service et des élèves.

Lire la réponse de F.Rolet

La fonction publique en grève le 18 mars

Le SNES FSU appelle à la grève le mardi 18 mars avec CGT, FO, la FSU, Solidaires sur les questions d’emploi, de rémunération, de protection sociale. Les fédérations de fonctionnaires ont publié un appel à s’inscrire dans ce cadre afin de mettre massivement en grève et dans la rue les agents de la Fonction publique.
Les annonces sur la recherche de 50 milliards à trouver d’ici 2017 concernent la dépense publique. Les fonctionnaires sont dans le collimateur et d’ores et déjà diverses hypothèses circulent : réduction du nombre de fonctionnaires et remise en cause des postes programmés dans l’Education, gel des promotions, maintien du gel du point d’indice….

Lire l’appel à la grève de l’intersyndicale

Bilan des affectations

Les commissions d’affectations viennent de se terminer. Le SNES se félicite de l’ambiance respectueuse qui a permis de gérer efficacement les demandes dans l’intérêt de tous. Le nouveau barème a été respecté, les mutations internes devenant de plus en plus difficiles si l’ancienneté sur poste n’est pas suffisante. Les rares dossiers imposés par le Ministère ne sont au final pas révoltants, mais les quelques refus sont sans appel. Les avis favorables aux demandes de CIMM ont été pris en compte.
Des demi-postes sont réservés pour les futurs stagiaires mais deux disciplines, maths et anglais, ont posé quelques difficultés pour l’affectation des stagiaires de 2013. Dans ces deux disciplines, il n’y a aucun entrant. Malgré la suppression de postes de contractuels, il a été difficile de donner un poste à tous. Les prochains stagiaires devront se préparer à rester en métropole. Les mutations internes en SVT et sciences physiques restent très difficiles, il n’y aucun entrant dans ces disciplines.
Cependant, de nombreuses interrogations demeurent face aux avis du Vice rectorat et de ses IPR dont on a beaucoup de mal à discerner l’aspect pédagogique. Fort heureusement, le Pays a préféré s’éloigner raisonnablement de tels avis.